Anguilles sous roches à Lesconil

anguilles sous rochesConnaissez-vous l’origine du proverbe : « Il y a anguille sous roche » ?

Un autre proverbe ancien qui a la même signification :

« Tel croit guiller Guillot que Guillot grille »

Cet ancien proverbe utilise un verbe au moins tout aussi ancien, guiller, qui signifie : tromper, séduire.

Le sens de guiller subsiste dans « guilledou, « guilleret ».

Guiller, guilledou, signifie au sens propre comme au figuré faufilage, insinuation, expression évoquant les soupçons que l’on nourrit à propos d’une liaison ou d’une affaire tenue secrète.

Molière lui-même dans le « Bourgeois Gentilhomme il fait référence. Il cite dans l’acte III scène VII :

« Ma foi, madame la curiosité m’a coûté quelque chose, mais je crois qu’il y a quelque anguille sous roche, et ils parlent de quelque affaire ou ils ne veulent pas que vous soyez.. »

Il est plausible que la symbolique sexuelle de cette visiteuse de la mer des Sargasses, se laissant emporté par le courant du Gulf-Stream vers nos côtes se soit aussi faufilée dans la genèse de cette expression.

La mer des Sargasses

La mer des Sargasses est la seule mer considérée comme ne possédant pas de rivages.

Les marins qui sillonnaient l’Atlantique nord aux XV et XVIe siècles, craignaient la mer des Sargasses. En effet, cette zone de calme plat, sans vent, entravait la progression des voiliers, et il était difficile d’en sortir. De plus, la présence en grande concentration à la surface des algues sargasses, de grande taille, donnait l’impression d’être en panne sur une sorte d’immense prairie marine.

La mer des Sargasses se trouve en plein dans le fameux triangle redouté des Bermudes.

triangle des bermudesSelon les témoignages anciens, les thons étaient très abondants dans « la mer herbeuse ». On a même imaginé dans les années 1870 d’aller y exploiter les algues.

La mer des Sargasses joue également un rôle important dans la migration de l’anguille européenne et de l’anguille américaine : les larves des deux espèces y croissent, pour se diriger ensuite vers les côtes de l’Europe et de l’est de l’Amérique du nord. Une vingtaine d’années plus tard, elles essayent d’y retourner pondre leurs œufs.

route des anguillesLes anguilles peuvent parcourir cinq mille kilomètres grâce au Gulf Stream afin de s’y reproduire.

« Sous roche » : tout un chacun sait que l’anguille adore se cacher sous le moindre rocher, pour se protéger des prédateurs, mais aussi de la lumière du jour.

La locution « anguille sous roche » a pris au fil du temps un sens plus général : Entreprise qui se trame en sous-main, conspiration cachée et secrète dessein ou fourberie concoctée en cachette.

Quelques extraits du petit livre illustré par des photos anciennes et récentes ainsi que des reproductions d’aquarelles des Peintres Officiels de la Marine (P.O.M.) Serge Marko et Michel King.

Mon petit livre illustré de photos anciennes et plus récentes raconte  les histoires cachées sous les rochers de Lesconil , ce livre est consultable sur le site de calameo:

http://fr.calameo.com/books/0011726290d93b689bc7e

Sous la roche « an diaoul » (le diable)

an diaoulQuelques extrait de cette histoire d’anguilles

Aquarelle de Serge Marko à Venise lors de la dernière escale du croiseur Colbert

Aquarelle de Michel King du port de Lesconil

naufrageurs 56naufrageurs 57les naufrageurs

Pour en savoir un peu plus sur ce qui se cache sous les rochers de Lesconil, rendez- vous sur le site de Calameo:

http://fr.calameo.com/read/0011726290d93b689bc7e

Kenavo !

Jean Claude Quideau

Publicités

9 réflexions au sujet de « Anguilles sous roches à Lesconil »

  1. Bonjour Jean-Claude,
    J’ai fait la découverte fortuite de ton blog récemment et je l’ai lu avec beaucoup d’intérêt. Bravo pour tout ce travail !
    J’ai aussi lu l’intéressant « Anguilles sous roches » sur Calaméo.
    Juste une petite remarque à propos de Madame Calvet (maison près du sémaphore). Elle n’a pas été le premier docteur de Lesconil. La maison appartenait à ses parents, c’était leur résidence d’été. Elle (la doctoresse) habitait Paris et y venait en vacances tout comme Alain Bombard, son mari.
    Le premier docteur de Lesconil fut mon père, Edouard-Paul Colin installé en 1940 (après avoir été blessé sur le front). Mon père et ma mère, Madeleine Rougier (fille de Corentin Rougier, instituteur, qui a créé à Lesconil la première école de pêche du pays bigouden en 1908) étaient des bons amis de ta maman, Odette. Je l’aimais beaucoup également, mais je n’ai malheureusement pas pu assister à ses obsèques.
    Avec toutes mes amités.
    Françoise Boiteux Colin

    PS. Journaliste, j’ai co-écrit notamment un livre sur le pays bigouden :  » Le Monde des Bigoudènes » Editions du Télégramme.
    http://www.editions-sudouest.com/nos-editions/editions-le-telegramme/982-le-monde-des-bigoudenes.html
    http://www.mollat.com/livres/francoise-boiteux-colin-monde-des-bigoudenes-9782909292571.html

    • Françoise, bonjour,
      Merci pour ton petit mot et les informations complémentaires concernant tes parents.
      Je ferais une modification de mon histoire « Anguilles sous roches ». Si tu le souhaites je mettrais un lien avec ton bouquin « le monde des bigoudènes »
      http://www.editions-sudouest.com/nos-editions/editions-le-telegramme/982-le-monde-des-bigoudenes.html
      http://www.mollat.com/livres/francoise-boiteux-colin-monde-des-bigoudenes-9782909292571.html
      Je me souviens très bien de toi et de tes parents.
      En plus, d’être notre médecin de famille, nos parents étaient amis depuis la deuxième guerre mondiale.
      Ton père m’a soigné bien des fois étant enfant.
      En une seule occasion ma mère du faire appel au docteur Calvet (ton père étant absent), suite à une chute de vélo avec fracture des côtes, mais occupée, c’est son époux Alain qui a essayer de me soigner. Le résultat ne fut pas terrible car j’ai une côte qui n’a pas été bien remise en place. Il faut dire qu’Alain Bombard n’était pas médecin au sens du terme, mais seulement biologiste. L’appellation « docteur en biologie » est trop souvent galvaudée.
      Je le constate sur différents blogs :
      « Alain Bombard, médecin français ou encore médecin navigateur ». Encore mieux, dans le Nouvel Observateur, « Alain Bombard médecin et biologiste français », ce qui est inexact.
      Seule sa première épouse, Madame Calvet, était médecin et pouvait prétendre à cette appellation.
      Alain Bombard était à cette époque à recherche de reconnaissance, ce qui l’a conduit à faire ce que personne avant lui n’avait réalisé, la traversée de l’Atlantique sur un pneumatique, mais aussi à commettre des erreurs qui parfois ont tourné au drame (Etel).
      Ma mère m’a raconté que lorsqu’il pêchait en plongée de « belles vieilles » à Goudoul il faisait le tour Lesconil pour faire admirer ses prises.
      J’ai vu Alain Bombard aux Embiez ou il était biologiste marin à l’institut Océanographique « Paul Ricard » et peu avant son décès chez des amis à bandol.
      Il restera quoiqu’il en soit celui qui a traversé l’Atlantique sur son radeau « l’Hérétique ». Son nom est devenu un générique pour tous les bateaux de survie dit « Bombard ».
      Si tu as d’autres infos n’hésite pas, c’est un plaisir de pouvoir faire partager au plus grand nombre notre « Celtitude bigoudène ».
      Amicalement,
      Kenavo ar wech ’all

  2. Tableau du combat naval de Chesapeake les vaisseaux « ville de Paris » de de Grasse et » l’Auguste » de Bougainville en pleine action en septembre 1981…??
    Il s’agit d’une « coquille » de date et il faudrait lire « 1781 » !
    Bravo pour ce « carnet électronique » et suite aux prochains numéros.
    Marie-Thérèse Kermabon
    Québec-Ville (Canada)

    • Bonjour,
      Cela fait plaisir d’avoir des nouvelles de « cousins français » de la « belle province ». C’est vrai que lors de mon passage au Québec, je me suis senti un peu comme en Bretagne. Kermabon est un nom qui sent bien le pays breton avec ce préfixe Ker qui signifie:pays,ville, village, maison.Le suffixe est une traduction à la québecoise de mat ou mad qui veut dire: bon.
      Merci pour vos encouragements et pour la signalisation de cette coquille de date que je vais m’empresser de corriger.

      Cordialement

      Jean Claude Quideau
      D’autres récits de voyages, d’aventures vécues et de légendes bretonnes sont consultables sur mon site:
      https://lesconilquideau.wordpress.com/

      • Bonjour,

        Je fais parti de la médiathèque le Plobannalec lesconil et nous montons actuellement une exposition sur le patrimoine de Lesconil.
        Nous aimerions utiliser la photo de la conserverie Maingourd ar fritur gozh. Etes vous d’accord ? Est-ce une photo libre de droit ? Savez vous de quand date-t-elle ?
        Merci

        Cordialement
        Cécile

      • Bonjour,
        Il n’y a pas de problème pour utiliser mes photos ainsi que celles des toiles des peintres Officiels de la Marine Marko, Depré et King que je connais personnellement et dont j’ai l’approbation pour agrémenter le récit « anguilles sous roches ».
        En ce qui concerne la photo « ar fritur gozh » du récit « les combattants de l’an II » qui mentionne l’usine Maingourd, il me semble qu’elle date de années 1930.Sur la photo la grande bigoudène est Catherine Quintric, la sœur de mon grand-père et mère d’Annie le Faou, elle sera sans doute vous renseigner de la date exacte.
        Je vous demande seulement de bien vouloir mentionner mon nom et mon site « lesconilquideau », merci.
        Mon plus grand plaisir est de faire partager au plus grand nombre mon vécu depuis ma naissance et mon adolescence dans l’anse de Langoguen à Lesconil, mes récits de voyages et mes histoires de marin.
        Cordialement
        Jean Claude Quideau

  3. bravo pour votre blog,il est vraiment très instructif… et Pierre Coic etait mon arrière arrière grand père…. merci pour votre travail.

    • Bonjour,
      Merci pour votre gentil commentaire.
      Comme je l’ai déjà dit, mon seul but est de faire partager au plus grand nombre les récits de mes nombreux voyages ainsi que les histoires du pays bigouden.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s